Crédit logement ou hypothèque ?

Retour page d'accueil Investissement >>

New : votre bilan immobilier pour optimiser votre investissement

 

Le crédit logement :

Le fonctionnement de cette garantie est simple : lors de la souscription du prêt, l'emprunteur verse une somme d'argent à un organisme spécialisé (de 2 % environ du montant emprunté).

Cet organisme se porte caution de la dette d'emprunt et s'engage à rembourser le prêt en cas de défaillance de l'emprunteur.

Attention cette garantie n'est pas automatique : l'établissement spécialisé réexamine le dossier de demande de crédit selon ses propres critères. Le risque d'un rejet n'est pas à exclure.

Dans certains cela n'est pas possible : l'acquisition d'un bien immobilier par une SCI dont les associés sont des tiers (sans lien de parenté) ne peut être cautionnée

En fin de prêt, le fonds de garantie peut restituer à l'emprunteur 70 à 80 % de la somme versée en début de prêt.

Ce système de garantie est très avantageux pour l'emprunteur de par la récupération à terme d'une bonne partie de la dépense initiale.

 

Une question fiscale sur votre investissement ?

 

L'hypothèque :

L'hypothèque est une garantie portant sur un bien immobilier et permettant à la banque, en cas de défaillance de l'emprunteur, de faire saisir le bien, de le vendre, et de récupérer le montant de sa créance sur le fruit de la vente.

L'emprunteur ne perd pas ses prérogatives de propriétaire : il peut vendre, louer ou encore faire des travaux sur son bien.

Cet acte se fait chez le notaire.

Quel coût ?

Outre les frais relatifs au crédit, vous devrez prendre en charge des frais d'acquisition.

Ils comprennent des impôts, des taxes, la rémunération du notaire et des frais d'hypothèque.

La rémunération du notaire est fixée par un décret.

 

Son coût est donc réglementé (un peu moins cher que le crédit logement). Cependant contrairement au crédit logement, c'est à fond perdu !

Il est à signaler que certains établissements bancaires, pour rendre leur offre de financement immobilier plus compétitif, proposent à leurs clients de signer une promesse d'affectation hypothécaire.

Ainsi, le client n'a pas de frais hypothécaires à payer lors de la souscription du prêt et l'établissement de crédit peut constituer une hypothèque sur le bien à tout moment.

 

Questions à l'Expert ...

Vous souhaitez louer un bien de manière saisonnière qui est en SCI ? que se passe t'il ? la réponse ici >>

J’ai revendu mon bien alors que j’avais imputé mon déficit foncier sur mon revenu global il y a deux ans. Dois-je repayer des impôts ? la réponse ici >>

J’ai fait de gros travaux déductibles sur un investissement locatif. Comment vont fonctionner les imputations sur mon revenu global ? Que se passe t’il si je revends ? la réponse ici >>

Un déficit foncier issu de dépenses de grosses réparations engagées par un nu-propriétaire est il imputable sans limitation sur le revenu global de ce dernier ? la réponse ici >>

Toutes nos réponses ici >>

 

Quelle est la durée de l'hypothèque ?

L'hypothèque (sauf dans le cas de l'hypothèque rechargeable) dure aussi longtemps que le crédit.

Cependant, elle reste encore inscrite aux services de la publicité foncière pendant une année après la fin du crédit, sans toutefois que la durée de l’inscription ne puisse dépasser 50 ans.

Vous pouvez toutefois, sous condition, faire lever cette hypothèque.

 

Une question fiscale sur votre investissement ?

 

 

 

 

Si vous souhaitez nos conseils quant à une situation particulière ...

Cliquez ici >>

 
 

 

©2015 JOPTIMIZ Plan du site Accueil