JOPTIMIZ .com
Impôt Licenciement Divorce Accueil JOPTIMIZ

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Caractéristiques des stock-options

 

Les stock-options

Les stock-options permettent aux salariés d'acquérir des actions de leur société à un prix, généralement avantageux, qui est fixé définitivement le jour où l'option est offre. Les stock-options ont une valeur même lorsqu'elles ne sont pas levées.

Elles sont auourd'hui concurrencées par les actions gratuites et les BSA.

Les bénéficiaires disposent d'un délai fixé par la société pour lever l'option et se porter acquéreur des actions au prix fixé le jour de l'option. Ainsi, en cas de hausse de la valeur de l'action, ils peuvent souscrire ou acquérir des titres à un prix inférieur à la valeur du titre au jour de la levée de l'option.

S'ils veulent profiter d'une fiscalité allégée pour les options emises avant 2012, ils doivent cependant "porter" les titres pendant 2 ans (pour les émissions d'options après avril 2000). Dans ce cas, ils peuvent couvrir leur risque financier.

Pour les nouvelles options émises après le 28 septembre 2012, la fiscalité de la cession est dorénavant l'IR.

Enfin, il existe des particularités en matière d'impôt, de cotisations salariales, d'ISF , de succession, et en cas d'expatriation.

Au niveau de l'entreprise, les stock-options rentrent dans le calcul de la taxe sur les hautes rémunérations

 

Une question fiscale sur vos stock-options ?

 

 

 

Suite à la cession de vos stock-options, il existe différentes stratégies d'investissement ainsi que des méthodes d'optimisation fiscale.

 

Comment cela fonctionne ?

Les stock-options permettent aussi de fidéliser des talents dans des entreprises qui n’ont pas les moyens d’offrir une rémunération fixe élevée. Elles sont distribuées après approbation du plan d’attribution en assemblée générale. Le conseil d’administration ou le directoire valide alors les quantités et le nom des bénéficiaires, sur les conseils de l’éventuel comité des rémunérations.

Ainsi, a près autorisation de l'assemblée générale extraordinaire, le Conseil d'Administration (ou le Directoire) offre, à tout ou partie du personnel salarié de la société, le droit de souscrire ou d'acheter des actions à un prix déterminé, prix qui ne pourra pas être modifié pendant la durée de l'option.

Et pour les Mandataires sociaux ?

La loi du 30 décembre 2006 pour le développement de la participation et de l’actionnariat salarié indique que lorsque des options sur actions ou des actions gratuites attribuées dans les conditions du code de commerce et donc éligibles au régime fiscal et de sécurité sociale de faveur en France sont attribuées aux mandataires sociaux en France, le Conseil d’Administration ou le Conseil de surveillance doit décider :

En ce qui concerne les attributions d’options (stock-options) :

  • soit que les options ne peuvent être levées par les mandataires sociaux avant la cessation de leurs fonctions ;
  • soit de fixer la quantité des actions issues de la levée d’options que les mandataires sociaux sont tenus de conserver au nominatif jusqu’à la cessation de leurs fonctions.


Quant aux attributions d’actions gratuites :

  • soit que les actions attribuées gratuitement ne peuvent être cédées par les mandataires sociaux avant la cessation de leurs fonctions ;
  • soit de fixer la quantité des actions attribuées gratuitement que les mandataires sociaux sont tenus de conserver au nominatif jusqu’à la cessation de leurs fonctions.


L’instruction fiscale du 5 janvier 2009 ( 5 F-1-09) relative aux options sur actions a précisé que ces restrictions ne sont pas applicables aux attributions d’options par une société attributrice française ou étrangère aux mandataires sociaux de sa filiale française.

 

Questions à l'Expert ...

J’ai des actions gratuites et des stock-options. Dois-je et si oui, comment les inclure dans ma déclaration ISF pour maitriser l’impôt ? la réponse ici >>

J'ai eu des gains de change sur mon compte en devise, comment je suis taxé ? la réponse ici >>

Je pense mettre mes stock-options et actions gratuites pour maitriser l’impôt sur la plus value. Est-ce une bonne idée et si oui, l’entreprise va elle en plus abonder le PEE ? la réponse ici >>

Comment s’apprécie la limite de 152 500 € pour plans attribués de stock-options émis du 27 avril 2000 au 27 septembre 2012 ? la réponse ici >>

 

Toutes nos réponses ici >>

 

Une question fiscale sur vos stock-options ?

 

Ce qu'il faut savoir également ...

1) La fiscalité des stock-options a fortement évolué en 2012 par rapport à celle d'avant 2012 (options émises avant sept 2012).

2) Pour les stock-options attribuées à compter du 20 juin 2007, en cas de donation , le gain d'acquisition (différence entre le prix d'exercice fixé à l'avance et le cours réel des titres au jour de la levée de l'option) est imposé de la même manière que le dispositif d'attribution d'actions gratuites (il n'y a plus de purge des plus values d'acquisition). La nouvelle mesure n'est pas rétroactive. Les titulaires de plans de stock-options en cours et attribués avant le 20 juin 2007 restent soumis à l'ancien régime et donc peuvent exonérer leurs plus values grâce à la donation de leurs stock-options. Si vous souhaitez nos conseils en la matière, cliquez ici >>.

2) Des modifications ont également été opérées en 2006 sur les modalités de levée des options, d'attribution des actions gratuites et enfin sur l'utilisation du PEE. Il s'agit de la loi sur la participation et actionnariat salarié du 30 décembre 2006.

3) Enfin dernière nouveauté, la Loi de Financement de la Sécurité Sociale (LFSS) ajoute 2 contributions :

Ces mesures s'appliquent aux attributions consenties à compter du 16 octobre 2007.

 

 

 

Lire l'avertissement, cliquez ici

©2017 JOPTIMIZ Plan du siteAccueil